Saturday, July 8, 2017

Voir les systèmes par les événements

Suite à une mission concrète pour une entreprise, comment ne pas se perdre dans le SI ? avec ses strates, les a priori, les incompréhensions, les recettes miracles ?

La "Méthode" une sécurité ?



Chacun est friand de Méthode, de "pattern", de tour de main reconnu. Auteur moi-même de tels outils (la Trame Business, l'Architecture Flexible), la référence à ces efforts de conception est commode. Et l'on a toujours en réserve un catalogue de cas d'usage, précieuse justification de la Méthode.

Cependant, chacun doute toujours. Et il le faut, c'est la garantie du progrès. La Méthode n'est qu'un guide qu'il faut transgresser. Confronter ce guide à la réalité : on trouvera des faiblesses. Mais aussi des forces imprévues. Il en est une que j'affectionne particulièrement : la simplicité.


Un défi de complexité


Une mission brassant en un coup d'oeil l'intégralité de l'Entreprise est toujours un défi de complexité.
Un défi à lever dans un délai court et avec un temps d'analyse réduit. Il est clair qu'une approche d'Entreprise Architecture sophistiquée n'est d'aucun secours. Quand il faut plusieurs mois pour l'apprendre, on aura une mise en oeuvre en cohérence avec cette temporalité.

Comment rester pertinent en entrant cependant dans le sujet ? Il me semble que seule une approche "systémique" peut à la fois résumer le système et ouvrir des pistes pour l'analyse détaillée.

Mais cela ne suffit pas : il faut aussi comprendre les fonctionnement actuel, dans ses travers et subtilités.

Pour ce deuxième aspect, l'approche par les données permet de s'abstraire de multiples détails.

Abstraction, abstraction ? Quelles sont les clés ?

La vision par les données


La vision par les données est à la mode. A une époque, le concept de "puits de données" provoquait une incompréhension quasi totale. Les choses changent petit à petit. Le Data Centric est encore trop centré sur la découvert des technologies Big Data et des merveilleux Data Scientists.

Par les données, on réinvente l'Architecture du SI, et surtout on peut la mettre en mouvement avec quelques composants clés (les roulettes de la cathédrale...). Par les données on peut contourner les énormes blocs du Legacy, et préparer un fonctionnement du SI plus fluide. C'est tout le jeu de Lego de l'Architecture Flexible, pour lequel les bases technologiques existent. Mais un jeu qui est bien ailleurs, dans la conception même d'un SI : décider de ce qui est partagé et de ce qui est subsidiaire.

Donner du sens par les événements


La mécanique de l'Architecture Flexible doit répondre à des enjeux de transformation. Chercher le Business Model ? En a-t-on vraiment besoin ? On peut si facilement s'abstraire des configurations d'affaires, de l'organisation, des processus et des SI : il faut voir le système par les événements.

La Trame Business propose le modèle et permet une analyse fondatrice. Une abstraction salutaire.

Comme disait un interlocuteur découvrant une Trame Business réalisée lors de la mission récente : "Comment avez fait cela ?"

On lui demande pourquoi il pose cette question :

"Parce que cela représente bien la réalité."

Simple et efficace.