Saturday, February 9, 2013

Le géomètre ne fait pas la bataille


Les univers de valeur sont objectifs. Nous avons vu qu’ils obéissent à des lois en quelque sorte « géométriques », à la fois pour déterminer leurs périmètres, avec des frontières stables, et pour la composition des chaînes de valeur fracturables en maillons.

Cette topographie est déterminante pour les apports de valeur. Mais elle ne décrit que le fond de carte des affrontements économiques. Le géomètre et sa topographie ne font pas la bataille.

Elle est utile pour bien identifier les positions existantes, y évaluer les forces, faiblesses, opportunités, menaces. Utile, pour anticiper sur les mouvements possibles, et leur cohérence avec l’architecture de la chaîne de valeur.

Car la cartographie macroscopique permet d’anticiper sur les reconfigurations économiques, par exemple pour améliorer les rendements d’échelle, la fidélisation client, la dextérité en R&D et définition des produits (nous avons déjà pointé la confusion classique de ces activités au sein d’une même chaîne de valeur, dans la lignée du schéma de Porter).

On lira avec intérêt un article qui est fondateur  Unbundling the Corporation , lumineux à ce sujet.

Ainsi l’outil « Trame Business » ne saurait à lui seul permettre de construire une stratégie.

Ne mélangeons pas les problèmes. Une chose est de se doter d’une bonne ingénierie de la chaîne de valeur, une autre est d’aider le stratège dans ses décisions de mouvement : Bien des éléments seront alors nécessaires, pour nourrir la vision de données financières, de risques, d’acquis, de paris économiques.

Le schéma ci-dessous, du BCG, positionne bien cette problématique :
 
Il en va de même en ce qui concerne l’IT. La cartographie de la valeur sera certes indispensable pour l’investissement sur des invariants, pour l’identification des couplages faibles à respecter, pour le positionnement des grands référentiels d’information, les données maître. Mais il faudra aussi se doter d’une stratégie pour soutenir la bataille du business, et pour faire les bons paris technologiques.

No comments:

Post a Comment