Friday, February 22, 2013

Polymorphisme de la "valeur"


Dans les messages précédents, nous avons soutenu que, du point de vue de la chaîne de valeur, nous devons voir celle-ci comme une chaîne de transformation. Le point de vue financier est réducteur, et instable, car résultant d'un équilibre de marché entre offre et demande.

Dans la plupart des cas, le résultat de la transformation n'est pas financier. Bien sûr, les transformations financières existent, dans les activités financières. Dans les autres cas, industries, services, utilities, activités gouvernementales, ... les transformations sont matérielles (produits matériels, produits agricoles, transport, logistique,…) ou immatérielles (recherche, éducation, santé, services, ...). Les prix, la valeur financière, sont des caractéristiques induites par ces transformations ...

De plus, outre le principal résultat de la transformation (le produit ou le service), d'autres aspects sont importants. En fait, des services sont toujours associés aux activités de transformation, et aux résultats:
• services avant, pendant, et après la transformation elle-même,
• services d'information sur la transformation,
• services contextuels adaptés au contexte de la transformation.

On ne peut ignorer ce complexe de services associé à la transformation.
De plus, tout le long de la chaîne de valeur, et de ses différents maillons, il y a des exigences de visibilité, de transparence, de traçabilité, d’auditabilité … et bien sûr de qualité, de sécurité, de conformité réglementaire.

Ce sont là des caractéristiques objectives, qu’il faut revisiter pour constater toute la subjectivité, l’affectivité qui peuvent les accompagner. Ces impacts subjectifs doivent être compris, mesurés, anticipés,… On connait l’importance du ressenti par les clients, par exemple pour les fidéliser…
Enfin, d’autres aspects de la valeur sont couramment examinés dans notre monde moderne : les impacts environnementaux, sociétaux,…

Le résultat de la chaîne de valeur est tout cela, avec de nombreux et divers aspects objectifs, et leurs accompagnements subjectifs. Les technologies TIC sont de plus en plus présentes dans cette transformation, avec un effet déterminant.

Il ne s’agit pas simplement d’une question de gouvernance de ces technologies, gouvernance générique comme le suggère par exemple VALIT, mais d’options majeures de conception d’une valeur considérée comme un tout, et non simplement réduite à une évaluation financière.
La carte heuristique ci-dessous propose une présentation de ce polymorphisme de la valeur.


Le concept et la sémantique de "valeur" dans la vision chaîne de valeur


1 comment:

  1. Bonjour René,

    Suite à votre post autour de l'article de Semantys "Approche agile : bilan et perspectives", j'ai découvert votre blog et vous lis avec grand intérêt et plaisir.

    Avez-vous connaissance de notre article (toujours dans IT Experts) sur l'analyse de la valeur dans le contexte des SI qui rend compte de nos travaux de recherche autour des "Points de Valeur" ?

    http://www.it-expertise.com/contribution_tic/

    Bien à vous,

    Theodor Paleolog

    ReplyDelete